Le terroir Provençal a une vocation à produire de l’amande, et cette  amande a des qualités gustatives  mondialement  reconnues. Cette culture est en voie de disparition, en effet l’amandier fait partie aujourd’hui des arbres oubliés. 99% des amandes consommées en France sont importées principalement des USA (premier producteur au monde).

C’est le premier arbre à fleurir au printemps, cette floraison précoce rend cette culture fragile et irrégulière d’une année sur l’autre. C’est l’arbre emblématique de la Provence il fait partie du patrimoine culturel et paysagé Provençal.

Aujourd’hui, les Etats-Unis et en particulier la Californie ont le monopole sur le marché de l’amande. C’est une production intensive qui épuise les ressources naturelles.
De notre côté, nous croyons à un modèle de production alternatif respectueux des grands équilibres.
Par cette technique nous limitons nos dépenses énergétiques en réduisant la mécanisation, et donc nos rejets en co2.
Aujourd’hui nous cultivons 30 hectares d’amandiers et produisons autour de 10 tonnes d’amandes par an. Dans le cadre d’un développement durable, nous avons associé à la culture de l’amandier un élevage de moutons mérinos transhumant.
Ces moutons, en broutant l’herbe, permettent d’éliminer la tonte mécanique. Par cette technique nous limitons nos dépenses énergétiques en limitant la mécanisation, et en réduisant nos rejets en co2.

Les bienfaits de l’amande sur notre organisme :

De nombreuses études américaines nous ont permis de découvrir les valeurs nutritionnelles de ces fruits secs d’exception. L’amande est riche en minéraux, calcium, phosphore, magnésium et vitamine E, B3 et B9.
Elle aide entre autre à normaliser le transit intestinal (diminution du cancer du côlon), préserve de certains cancers et de maladies cardiovasculaire. C’est un excellent anti-cholestérol.

20 amandes/jour nous apportent les vitamines nécessaires à notre bien-être.